Un robot qui materne les jeunes cailles

Emmanuel de Margerie a conçu un robot pour remplacer les mamans cailles et comprendre le rôle du maternage.

Caille robot

Une structure en Plexiglas, mais pas de plumes. Deux roues et des circuits apparents, mais point de bec. Le robot conçu par Emmanuel de Margerie, éthologue au CNRS, ne cultive pas vraiment la ressemblance avec un oiseau. Il fait pourtant office de maman-caille dans les expériences menées par ce jeune scientifique pour mieux comprendre l’influence de la mère sur ses petits pendant les premiers jours de leur vie. « Notre équipe(1) se consacre depuis plusieurs années à ce sujet. Elle a déjà montré que, pendant les onze jours de maternage qui suivent la naissance, la mère transmet par son comportement beaucoup de traits de caractère : les préférences alimentaires, la sociabilité, l’émotivité... » Dans toutes ces recherches, les scientifiques ont pris soin de confier les petits à des mères d’adoption, afin d’exclure les caractères acquis génétiquement.