Morgane Chrétien

Doctorante

Morgane Chrétien

E-mail : 

Phone :  +33 299618155

  1. Formation
  2. Stages
  3. Activités de recherche
  4. Activités collectives

Formation

  • 2014-2017 : Doctorat, Laboratoire d'Ethologie Animale et Humaine (EthoS), Université de Rennes 1
  • 2013-2014 : Master 2 Sciences des Comportements et neurosciences, Université de Caen
  • 2012-2013 : Master 1 Comportement Animal et Humain, Université de Rennes 1
  • 2009-2012 : Licence Biologie des Organismes, Université de Rennes 1

Stages

  • 2014 : Effet d'audience sur les cris d'alarmes face à un prédateur chez les singes Vervets, Laboratoire de cognition comparée (Université de Neuchâtel), Inkawu Vervet Project (Afrique du Sud)
  • 2013 : Stratégies d'orientation spatiales et vieillissement chez la souris NMRI, Groupe Mémoire et Plasticité comportementale (GMPc), Université de Caen

Activités de recherche

Intitulé de la thèse

  • Approche comparative de l'influence de facteurs contextuels sur la latéralité visuelle

Objectifs

  • Analyser la direction (gauche - droite) et la force de la latéralité visuelle en fonction de différents facteurs.
  • Identifier les facteurs liés à l'objet regardé, c'est-à-dire la valence émotionnelle (positive, négative, neutre) du stimulus. La direction de la latéralité visuelle permettra de tester les deux théories du traitement hémisphérique des émotions. La théorie de l'hémisphère droit stipule que l'hémisphère droit traite toutes les émotions, alors que la théorie de la valence stipule que l'hémisphère droit traite les émotions négatives et l'hémisphère gauche traite les émotions positives.
  • Identifier les facteurs intrinsèques influençant la latéralité visuelle : âge, sexe, tempérament. La définition de la valence d'un stimulus peut être variable selon les traits de tempérament des individus. Il a été montré un lien entre la force de latéralité et le tempérament chez différentes espèces (Chevaux : Larose et al., 2006 ; Poisson : Reddon & Hurd, 2009).
  • Comparer les résultats entre trois espèces de primates (Singes de Brazza,  Mones de Campbell, Mangabeys à collier). Ces trois espèces ont des modes de vie différents, ce qui semblerait influencer le tempérament à l'échelle de l'espèce.
  • Analyser les avantages à avoir un cerveau latéralisé via la force de latéralité. Lors de tâches simultanées comme la recherche alimentaire et la vigilance envers des prédateurs, les individus fortement latéralisés semblent être plus performants (Poussin : Rogers et al., 2004 ; Poisson : Dadda & Bisazza, 2006 ; Marmousets : Pinddington & Rogers, 2013).
  • Missions d'enseignement : Travaux Pratiques L2 BO, L3 BO et M1 CAH.

Activités collectives

  • Membre du conseil d'unité EthoS en 2016